Biographie

Biographie

D Saint Romain

Naissance  le 12 novembre 1956 / il parait que ça caillait cette année-là !! 

A 17 ans  je voulais m’inscrire dans une école d’art mais les aléas de la vie m’en ont détourné. J’ai donc opté pour une école d’éducateur spécialisé et exercé ce métier pendant plus de 15 ans. Animations de quartier, terrains d’aventures pour enfants, centres d’hébergement pour ados en difficulté. 

Et puis sur un appel à concours j’ai participé fin des années 80 à une expo organisée par l’École des beaux-arts de Metz et dans la foulée je m’y suis inscrit en section Design. J’avais déjà 32 ans. C’est là que c’est forgé mon intérêt pour l’art contemporain en général.

1988 mes premiers dessins et pastels.

Durant cette période j’ai participé à plusieurs concours de peinture et mobilier d’art, notamment au centre international de design de Montréal en 1989.

Diplômé en 1991 DNAP / DNSEP, j’ai ensuite exercé le métier de designer pendant 15 ans dans le domaine de la restauration collective (création d’ustensiles de cuisine professionnels, collecteurs à déchets, vaisselle pour collectivités…) et du mobilier de magasins. Là je me suis confronté à la DAO et à la PAO en créant produits, flyers, catalogues et logos. Mais aussi à la gestion de la fabrication des produits (injection plastique, rotomoulage, thermoformage, soudure, formage du tube et de la tôle), des maquettes, des prototypes, ainsi qu’à l’organisation et l’agencement de stands pour les salons professionnels. En fait je débutais avec une feuille blanche et je rendais un produit fini, prêt à vendre avec sa documentation promotionnelle et sa gamme de fabrication et de montage.

Pendant ces années j’ai commencé à toucher à l’acrylique. Mes premiers tableaux datent de cette époque 1995 à 2004.

Mais l’envie de gérer ma propre entreprise m’a une fois encore détourné de la création. J’ai racheté une métallerie car j’avais également besoin de me confronter à la matière. Et le temps d’un artisan étant ce qu’il est je n’ai plus touché à la peinture.

Par contre j’ai réussi à m’octroyer quelques heures pour créer des meubles métalliques, pièces uniques qui meublent aujourd’hui mon lieu de vie.

Et pour réaliser quelques sculptures...

C’est également ma période collection de vinyles, qui m’a permis de rebalayer toute la culture musicale des années 40-45 à 80 / lectures, bibliographies, discographies, une période passionnante.  

La matière est essentielle (si je n’avais pas trouvé mon équilibre dans la peinture j’aurai pratiqué la sculpture) et elle se retrouve d’ailleurs dans mes toiles.

A la fin d’une vie professionnelle en trois temps durant laquelle j’ai beaucoup appris (tant au niveau humain qu’au niveau créatif) je peux enfin me consacrer à mes envies. Donc depuis janvier 2016 j’ai recommencé à peindre et depuis je n’arrête plus. Je peins entre 7 et 8 heures par jour. 

2016 a été une année de reprise en main avec des œuvres plus allégoriques assez proches en fin de compte de ce que je faisais autour des années 2000.

2017 est plus centrée sur le graphisme et la matière.